Une des faiblesses de la CCMB dans sa politique de développement économique est le nombre peu élevé, d’entreprises commerciales et de services sur son territoire :

- L’activité du secteur secondaire reste très limitée sur l’ensemble du territoire à l’exception des communes de Denguin et Poey de Lescar, qui, traversées par la RN 117, connaissent une évolution urbaine de leur espace. Cette faiblesse s’explique par le caractère rural de la plupart des communes en dépit d’une forte croissance démographique.
- Les entreprises de service s’inscrivent actuellement dans une phase de développement, notamment de plus en plus sous la forme de services spécifiques à caractère médical (dentiste, infirmier, médecin généraliste, pharmacie). Ainsi, la commune d’Artiguelouve devrait accueillir prochainement un cabinet médical dont la conception est intégrée à un projet global de revitalisation du centre bourg. Il en est de même pour la commune de Bougarber.
- L’activité commerciale reste la plus développée. Cependant, l’essentiel des achats est effectué sur la zone commerciale de Lescar ou sur Pau.

Il faut noter la très forte attractivité de l’agglomération paloise. En effet, la majorité des habitants de la CCMB travaille dans cette agglomération et effectue leurs achats dans ce périmètre urbain.

Les entreprises

- Il existe une forte dépendance des entreprises locales par rapport aux centres économiques palois.
- Sur le territoire de la CCMB, le pourcentage d’entreprises individuelles et d’entreprises sans salarié est moins important que dans le reste du Béarn.
- Des zones de chalandise majoritairement locales, car la clientèle est de proximité communale ou touchant au maximum 3 communes.
- Un espace de croissance : augmentation constante de la moyenne annuelle de création d’entreprises depuis 1980 :

  • 1980-1991 : 4,8
  • 1991-1996 : 10,8
  • 1996-2000 : 16,5

Vous êtes dans la rubrique

Habiter/

Urbanisme et cadre de vie/

publié par

Communauté de Communes du Miey de Béarn

Partager cet article

Le Schéma de Cohérence Territoriale du Grand Pau

jeudi 9 août 2012, par Communauté de Communes du Miey de Béarn

Le Schéma de COhérence Territoriale du Grand Pau
L’ensemble des habitants du Syndicat Mixte du Grand Pau sont concernés par une démarche en cours qui vise à maîtriser l’urbanisme et le cadre de vie : le Schéma de COhérence Territoriale, plus communément dénommé SCOT.
Le Syndicat Mixte du Grand Pau regroupe 8 Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (les Communautés de Communes du Canton d’Arzacq, Gave et Coteaux, du Luy de Béarn, du Pays de Morlaas, du Miey de Béarn, Ousse Gabas et de Thèze, ainsi que la Communauté d’Agglomération de Pau-Pyrénées) et 3 communes enclavées soit une population totale de plus de 220 000 habitants.
Le SCOT est un document d’urbanisme qui définit les grandes orientations d’aménagement et de développement pour un territoire à horizon 10 – 15 ans.
Institué par la loi Solidarité et Renouvellement Urbains (SRU) du 13 décembre 2000 et renforcé récemment par la loi portant engagement national pour l’environnement dite "Grenelle 2" du 13 juillet 2010, le SCOT a pour objectif de structurer, dans l’espace et le temps, le développement urbain d’un territoire, d’organiser les relations ville-campagne, et de coordonner les politiques publiques menées en matière d’habitat, d’économie, de transport, d’environnement...
Véritable projet de développement durable, le SCOT doit concilier la croissance économique et urbaine avec la protection des espaces naturels et agricoles pour maintenir les grands équilibres du territoire.
Le SCOT est élaboré en 3 phases :
Diagnostic qui présente un état des lieux du territoire concerné, dont un état initial de l’environnement
Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD), qui constitue le projet politique du territoire
Document d’Orientations et d’Objectifs (DOO) qui constitue le volet opérationnel permettant la mise en œuvre
Une évaluation environnementale est conduite tout au long du projet.
Le diagnostic et l’état initial de l’environnement ont été réalisés, le PADD rédigé, les travaux sur l’élaboration du DOO sont en cours. En terme de calendrier, l’objectif est d’arrêter le SCOT en 2013 pour une approbation définitive envisagée en 2014 par les nouvelles équipes municipales.
Le SCOT nécessite une importante démarche de concertation, afin de recueillir les avis de la population. A ce titre, les documents produits ainsi qu’un registre d’observations sont tenus à disposition du public au siège de la Communauté de Communes, aux jours et heures d’ouverture.
Pour plus d’information les documents produits sont également disponibles en téléchargement sur le site internet du Syndicat Mixte du Grand Pau, en suivant le lien http://www.grandpau.com/projet-de-territoire/le-scot/presentation.html