Une des faiblesses de la CCMB dans sa politique de développement économique est le nombre peu élevé, d’entreprises commerciales et de services sur son territoire :

- L’activité du secteur secondaire reste très limitée sur l’ensemble du territoire à l’exception des communes de Denguin et Poey de Lescar, qui, traversées par la RN 117, connaissent une évolution urbaine de leur espace. Cette faiblesse s’explique par le caractère rural de la plupart des communes en dépit d’une forte croissance démographique.
- Les entreprises de service s’inscrivent actuellement dans une phase de développement, notamment de plus en plus sous la forme de services spécifiques à caractère médical (dentiste, infirmier, médecin généraliste, pharmacie). Ainsi, la commune d’Artiguelouve devrait accueillir prochainement un cabinet médical dont la conception est intégrée à un projet global de revitalisation du centre bourg. Il en est de même pour la commune de Bougarber.
- L’activité commerciale reste la plus développée. Cependant, l’essentiel des achats est effectué sur la zone commerciale de Lescar ou sur Pau.

Il faut noter la très forte attractivité de l’agglomération paloise. En effet, la majorité des habitants de la CCMB travaille dans cette agglomération et effectue leurs achats dans ce périmètre urbain.

Les entreprises

- Il existe une forte dépendance des entreprises locales par rapport aux centres économiques palois.
- Sur le territoire de la CCMB, le pourcentage d’entreprises individuelles et d’entreprises sans salarié est moins important que dans le reste du Béarn.
- Des zones de chalandise majoritairement locales, car la clientèle est de proximité communale ou touchant au maximum 3 communes.
- Un espace de croissance : augmentation constante de la moyenne annuelle de création d’entreprises depuis 1980 :

  • 1980-1991 : 4,8
  • 1991-1996 : 10,8
  • 1996-2000 : 16,5

Vous êtes dans la rubrique

Vivre/

Service Jeunesse/

publié par

Laurent DUCLOS

Partager cet article

Les élus visitent l’accueil de loisirs de Poey de Lescar

mardi 29 septembre 2015, par Laurent DUCLOS

A la mi-octobre, l’Accueil de Loisirs Récr’Evasion prendra possession de ses nouveaux locaux, sortis de terre en 10 mois. La Communauté de communes du Miey de Béarn, maître d’œuvrage pour cet équipement, a réalisé ce projet avec le soutien de la CAF, du Département et de Madame la Députée Martine LIGNERES-CASSOU via sa réserve parlementaire. La Communauté de communes poursuit activement ses actions pour améliorer les conditions d’accueil des enfants dans les accueils de loisirs sur l’ensemble de son territoire.

Monsieur Didier LARRIEU, Président de la Communauté de communes, avait invité le Conseil municipal de Poey de Lescar et la commission Service à la personne du Miey de Béarn pour une visite guidée par Grégory Polès, l’architecte engagé par la Communauté de communes pour ce projet.

L’accueil de loisirs Récr’évasion, jusque-là hébergé dans les locaux de l’école de Denguin, dispose désormais de locaux d’une capacité d’accueil de 60 enfants issus des communes d’Aussevielle, Denguin, Poey de Lescar et Siros.
La performance énergétique est un des points forts de cette construction. Conçu pour répondre aux nouvelles normes en matière d’économie d’énergie, le bâtiment bénéficie notamment d’une isolation par l’extérieur avec un choix de matériaux adaptés. « Nous sommes 20% plus efficace que la norme RT 2012 » précise Grégory Polès.

Les enfants et l’équipe d’animation se sentiront à l’aise dans ces locaux aux couleurs chaleureuses proposant plusieurs salles d’activités, deux préaux extérieurs, une partie pour l’administration avec une organisation intérieure facilitant l’évolution par groupes d’âge.

Parfaitement intégré dans son environnement et proche de nombreuses installations communales, l’accueil de loisirs pourra profiter de la salle des fêtes, de la bibliothèque et de la cantine scolaire entre autres.

A l’issue de la visite, Monsieur LARRIEU précise qu’un dernier projet vient d’être lancé sur la commune d’Artiguelouve. Les locaux de l’Accueil de Loisirs de l’Ile aux enfants, situés dans l’école de la commune, n’étant plus adaptés, un nouveau bâtiment doit voir le jour à l’été 2016.

Didier Larrieu, Pascal Faure maire de Poey de Lescar et Pascal Castet vice-président de la commission service à la personne entourent Grégory Polès lors de la visite