Une des faiblesses de la CCMB dans sa politique de développement économique est le nombre peu élevé, d’entreprises commerciales et de services sur son territoire :

- L’activité du secteur secondaire reste très limitée sur l’ensemble du territoire à l’exception des communes de Denguin et Poey de Lescar, qui, traversées par la RN 117, connaissent une évolution urbaine de leur espace. Cette faiblesse s’explique par le caractère rural de la plupart des communes en dépit d’une forte croissance démographique.
- Les entreprises de service s’inscrivent actuellement dans une phase de développement, notamment de plus en plus sous la forme de services spécifiques à caractère médical (dentiste, infirmier, médecin généraliste, pharmacie). Ainsi, la commune d’Artiguelouve devrait accueillir prochainement un cabinet médical dont la conception est intégrée à un projet global de revitalisation du centre bourg. Il en est de même pour la commune de Bougarber.
- L’activité commerciale reste la plus développée. Cependant, l’essentiel des achats est effectué sur la zone commerciale de Lescar ou sur Pau.

Il faut noter la très forte attractivité de l’agglomération paloise. En effet, la majorité des habitants de la CCMB travaille dans cette agglomération et effectue leurs achats dans ce périmètre urbain.

Les entreprises

- Il existe une forte dépendance des entreprises locales par rapport aux centres économiques palois.
- Sur le territoire de la CCMB, le pourcentage d’entreprises individuelles et d’entreprises sans salarié est moins important que dans le reste du Béarn.
- Des zones de chalandise majoritairement locales, car la clientèle est de proximité communale ou touchant au maximum 3 communes.
- Un espace de croissance : augmentation constante de la moyenne annuelle de création d’entreprises depuis 1980 :

  • 1980-1991 : 4,8
  • 1991-1996 : 10,8
  • 1996-2000 : 16,5

Le PLUI, un outil participatif

mardi 15 décembre 2015, par Communauté de Communes du Miey de Béarn

Deux principes guident l’élaboration du PLUi :

Une collaboration étroite entre l’intercommunalité et les communes

Les conditions de cette collaboration ont été définies à l’issue de la réunion d’une conférence intercommunale qui a rassemblé le 19 novembre 2015 l’ensemble des maires. Une seconde conférence sera réunie avant l’approbation du PLUi.

L’avis des communes sera pris en compte régulièrement. La loi donne la possibilité à une commune de s’exprimer sur les dispositions du PLUi qui la concernent directement.

La commission PLUI

Ce groupe de travail dédié au PLUI du Miey de Béarn, composé de 2 membres par commune, se réunira dès le mois de janvier et de manière régulière tout le long des travaux d’élaboration. Cheville ouvrière du PLUI, cette commission définira la stratégie, les objectifs et les orientations du PLUI, et les proposera le cas échéant à l’arbitrage de la Conférence des maires, puis à la validation du Conseil communautaire.

Une logique de concertation citoyenne

Le dialogue et la concertation avec la population locale tiennent une place importante dans l’élaboration du PLUi. La concertation prendra plusieurs formes qui permettront à chacun de contribuer à l’élaboration du PLUi et d’enrichir le projet :
- Des réunions d’échanges et de concertation avant l’approbation du PADD et du PLUi.
- Un registre de concertation. Destiné à recueillir remarques et avis, il sera disponible dans les locaux de la Communauté de communes et dans les mairies des 14 communes membres.
- Les observations pourront être aussi adressées par courrier ou par adresse mail à la
communauté de communes.
- Des articles d’information sur le site Internet et sur le bulletin de la Communauté de communes.