Une des faiblesses de la CCMB dans sa politique de développement économique est le nombre peu élevé, d’entreprises commerciales et de services sur son territoire :

- L’activité du secteur secondaire reste très limitée sur l’ensemble du territoire à l’exception des communes de Denguin et Poey de Lescar, qui, traversées par la RN 117, connaissent une évolution urbaine de leur espace. Cette faiblesse s’explique par le caractère rural de la plupart des communes en dépit d’une forte croissance démographique.
- Les entreprises de service s’inscrivent actuellement dans une phase de développement, notamment de plus en plus sous la forme de services spécifiques à caractère médical (dentiste, infirmier, médecin généraliste, pharmacie). Ainsi, la commune d’Artiguelouve devrait accueillir prochainement un cabinet médical dont la conception est intégrée à un projet global de revitalisation du centre bourg. Il en est de même pour la commune de Bougarber.
- L’activité commerciale reste la plus développée. Cependant, l’essentiel des achats est effectué sur la zone commerciale de Lescar ou sur Pau.

Il faut noter la très forte attractivité de l’agglomération paloise. En effet, la majorité des habitants de la CCMB travaille dans cette agglomération et effectue leurs achats dans ce périmètre urbain.

Les entreprises

- Il existe une forte dépendance des entreprises locales par rapport aux centres économiques palois.
- Sur le territoire de la CCMB, le pourcentage d’entreprises individuelles et d’entreprises sans salarié est moins important que dans le reste du Béarn.
- Des zones de chalandise majoritairement locales, car la clientèle est de proximité communale ou touchant au maximum 3 communes.
- Un espace de croissance : augmentation constante de la moyenne annuelle de création d’entreprises depuis 1980 :

  • 1980-1991 : 4,8
  • 1991-1996 : 10,8
  • 1996-2000 : 16,5



Vous êtes dans la rubrique

La Communauté de Communes/

Les communes/

Arbus/

publié par

Communauté de Communes du Miey de Béarn

Partager cet article

Présentation de la commune

jeudi 9 août 2012, par Communauté de Communes du Miey de Béarn

L’ethymologie :

ARBUS est un nom qui fait penser aux arbres... mais il faut se méfier de ces vieux noms de chez nous.

D’après les spécialistes, il s’agirait d’herbages, comme on dirait des alpages. En effet, « alp » et « arb » sont de très vieilles racines cousines.

L’historique :

En 1311, Arnaud Arbusi fut évêque de Lescar. En 1385, lors du recensement de Gaston Fébus, le village comptait 41 foyers, et était gouverné par un domengerv (noble de 4° degré : tenait en fief une domenjadura). « L’ostau deu seignor » y est recensé.

Le 24 Octobre 1489, François de Navaille, seigneur de Peyre et d’Arbus consentit « l’affièvrement » des bois de la commune à ses vassaux. Les paysans pouvaient couper des fougères, récolter des glands et des châtaignes, faire pacager les troupeaux.

Lors des guerres de religion, Arbus ayant refusé le protestantisme, Jean de Gassion, procureur de la reine Jeanne d’Albert, et Arnaud de Caze, greffier, se rendirent le mardi 21 Février 1569 au château d’Arbus pour vendre les biens, meubles, récoltes, vins et affermer le château, terres et dépendances.

Le seigneur étant en fuite, c’est sa dame Michelle de Corcelles qui les reçut. Refusant de dire où était son mari, elle fut menacée d’expulsion immédiate, mais elle résista farouchement et obtint un sursis.

La maison seigneuriale avec ses « vignes, camps, pachéras, böscs, moulin deu löc d’Arbus » fut affermée devant tous ces personnages réunis. Les diverses ventes apportèrent 700 écus d’or.

En 1714, les habitants se soulevèrent contre Gassion à cause d’une fiscalité excessive. Néanmoins, Arbus resta sous sa dépendance jusqu’à la Révolution.

Les vestiges du passé :

Une statuette de 14 centimètres de haut, représentant un taureau de bronze, a été découverte sur le territoire de la commune. Cette figure, qui était souvent utilisée comme enseigne dans les légions romaines, nous rappelle la conquête de l’Aquitaine à partir de 56 avant J.C.

Le château d’ARBUS date du XIIème siècle. Il a été bâti sur une maison fortifiée appelée « maison du Camps ».

Mairie d’Arbus

2 rue du Général Pommiès
64230 Arbus

- Téléphone : 05.59.83.03.97
- Fax : 05.59.83.15.58
- Courriel : : COMMUNE-DARBUS@wanadoo.fr

Horaires :


- Lundi : 9h00-12h30/13h30-17h30
- Mardi : 9h00-12h30/14h00-17h30
- Mercredi : 9h00-12h00/14h00-20h00
- Jeudi : 9h00-12h30
- Vendredi : 9h00-12h30/14h00-18h30

N’hésitez pas à nous téléphoner pour tous renseignements : Mairie d’Arbus, 2 rue du Général Pommiès - Tel : 05.59.83.03.97 / Fax : 05.59.83.15.58.