Une des faiblesses de la CCMB dans sa politique de développement économique est le nombre peu élevé, d’entreprises commerciales et de services sur son territoire :

- L’activité du secteur secondaire reste très limitée sur l’ensemble du territoire à l’exception des communes de Denguin et Poey de Lescar, qui, traversées par la RN 117, connaissent une évolution urbaine de leur espace. Cette faiblesse s’explique par le caractère rural de la plupart des communes en dépit d’une forte croissance démographique.
- Les entreprises de service s’inscrivent actuellement dans une phase de développement, notamment de plus en plus sous la forme de services spécifiques à caractère médical (dentiste, infirmier, médecin généraliste, pharmacie). Ainsi, la commune d’Artiguelouve devrait accueillir prochainement un cabinet médical dont la conception est intégrée à un projet global de revitalisation du centre bourg. Il en est de même pour la commune de Bougarber.
- L’activité commerciale reste la plus développée. Cependant, l’essentiel des achats est effectué sur la zone commerciale de Lescar ou sur Pau.

Il faut noter la très forte attractivité de l’agglomération paloise. En effet, la majorité des habitants de la CCMB travaille dans cette agglomération et effectue leurs achats dans ce périmètre urbain.

Les entreprises

- Il existe une forte dépendance des entreprises locales par rapport aux centres économiques palois.
- Sur le territoire de la CCMB, le pourcentage d’entreprises individuelles et d’entreprises sans salarié est moins important que dans le reste du Béarn.
- Des zones de chalandise majoritairement locales, car la clientèle est de proximité communale ou touchant au maximum 3 communes.
- Un espace de croissance : augmentation constante de la moyenne annuelle de création d’entreprises depuis 1980 :

  • 1980-1991 : 4,8
  • 1991-1996 : 10,8
  • 1996-2000 : 16,5

Un territoire en cours de péri-urbanisation

vendredi 12 octobre 2012, par Communauté de Communes du Miey de Béarn

3 secteurs géographiques différenciés

En terme de développement urbain, trois grandes entités peuvent être distinguées. Ces différents modes d’occupation de l’espace sont liés à des éléments de topographie et de proximité d’axes de circulation importants. Cette distinction entre les 3 zones formant la CCMB existe également dans les esprits des acteurs locaux, conscients des spécificités de leur territoire.

Les trois secteurs sont les suivants :

La vallée du gave de Pau :
Cette zone présente un tissu relativement dense, au sein duquel l’habitat se concentre essentiellement à proximité des principaux axes routiers (RD2 et RN117). Le long de la RN117, on observe un fort développement urbain de type résidentiel et économique (zone commerciale de Lescar,…), notamment sur les communes de Lescar, Lons et Billère.
L’impression d’une continuité urbaine se poursuit jusqu’à Denguin, faisant de ce secteur une zone de développement résidentiel immédiat pour l’agglomération paloise.

Les coteaux de Jurançon :
La topographie plus accidentée de cet espace permet de le distinguer de la vallée du Gave de Pau. L’urbanisation y est relativement diffuse, et l’habitat dispersé provoque par endroit une impression de mitage dans le paysage.
Le prix du foncier, plus élevé sur cette zone, se traduit par la présence d’habitation de type plus cossu.
Ce secteur appartient à la zone viticole des Vins de Jurançon (Appellation d’Origine Contrôlée, AOC).

La plaine du Pont Long :
Cet espace est délimité au Sud par l’Autoroute A64, ainsi que par une ligne de coteaux. Assez fortement marqué par l’agriculture céréalière, il présente une urbanisation diffuse et un habitat peu dense.
La proximité de la RN134, en liaison avec l’aéroport Pau-Pyrénées, induit pour la commune d’Uzein un développement urbain assez marqué, notamment par rapport aux autres communes de la plaine du Pont-Long (Momas, Caubios-Loos, Bougarber et Beyrie en Béarn).